Paris cours et passages

Horloge, galerie Vivienne, Paris, passage parisien
Horloge, galerie Vivienne

Les fameux passages parisiens. Ouverts ou couverts, privatisés ou publics, ils ont pour la plupart un charme romantique et offrent un moment de détente et de repos quand on les emprunte. Certains n'apportent que peu d'intérêts si ce n'est de prendre un raccourci. Autrefois, les passages ouverts étaient plutôt des ruelles étroites et sombres. Pour les passages couverts, on y trouvait des commerces et des habitations c'étaient des lieux propices à la flânerie, mais où il n'était pas toujours facile de vivre, car les rapports de voisinages se trouvaient tendus par la proximité. 

La liste ci-dessous sera complétée au fur et mesure de mes visites.

Pour ceux qui s'intéressent à leur histoire,  je conseille l'ouvrage de Patrice de Moncan "Le livre des passages de Paris".

 

 


La cour Damoye

Donnant directement sur la place de la Bastille cette ancienne cour est étonnante par le calme et la douceur qui s'en dégage. L'entrée est étroite, entre deux cafés, c'est ce qui la protège du va et vient de la place. Une glycine court tout le long de la ruelle. Autrefois, les ateliers du faubourg occupaient les rez-de-chaussée des habitations, aujourd'hui ils ont été remplacés par des bureaux ou autres. Ce qu'il reste de ce Paris populaire, c'est l'une des plus anciennes brûleries de café de Paris, la brûlerie Daval, c'est une petite boutique où les grains de café sont servis à même les énormes sacs en toile de jute. C'est ce qui la rend aussi atypique ! La propriétaire bavarde tranquillement et explique qu'elle propose à la vente des cafés doux et corsés et qu'elle le torréfie sur place, elle vend aussi différents thés. C'est un lieu simple et authentique.


Le passage Lhomme

Donnant dans la rue de Charonne au no 26, ce passage abrite des ateliers, dont l'atelier Hollard au bout du passage ainsi que des bureaux et un ravissant magasin de jouets juste à l'entrée.


Le passage du Grand-Cerf

Situé dans le quartier Montorgueil, ce passage couvert abrite de jolies boutiques, bijoux, meubles et ateliers. Il est prolongé par le passage du Bourg-l'Abbé une fois la rue Saint-Denis traversée. Ce n'est pas loin non plus de la Gaîté lyrique. C'est un des plus beaux passages parisiens d'un point de vue architectural.


Le passage Choiseul

Ce passage couvert date de 1827, situé au 44 rue des Petits-Champs,  à deux pas du Louvre et du jardin du Palais Royal. Restauré en 2012 ce qui fit énormément de bien au passage qui vit s'installer de nouveaux commerces. Il a moins de chic que le passage Vivienne, mais on y trouve de nombreux street-food et petites boutiques de toutes sortes ce qui en fait un ensemble vivant surtout aux heures de bureau. Pour la petite histoire c'est là que naquit et vécut Louis Ferdinand Céline.


La galerie Vivienne

Cette galerie est aussi située près du Louvre derrière le jardin du Palais Royal. L'entrée se fait par la rue Vivienne face à la bibliothèque Richelieu, ou par le 4 rue des Petits-Champs. Beaucoup moins fréquentée que le passage Choiseul à l'heure du déjeuner, alors qu'elle a beaucoup de charme. Mosaïque de Facchina au sol posée en 1880, stucs décoratifs sur les façades intérieures... Cette galerie vaut le détour. Restaurants, brasseries chics, boutiques déco ou librairies, l'ambiance est plutôt au raffinement et au délassement.


Écrire commentaire

Commentaires: 0