Magritte

René Magritte, L’Ellipse, 1948

Huile sur toile, 50,3 x 73 cm

 

Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles, inv. 11695. © Adagp, Paris 2016.

© Photothèque R. Magritte / BI, Adagp, Paris, 2016 

Magritte à Beaubourg

Je suis allée voir l'exposition consacrée à R. Magritte, La trahison des images, qui se déroule jusqu'au 23 janvier 2017. Cette exposition rassemble des œuvres connues de tous et d'autres moins. Celles ci proviennent de collections publiques et privées. Au nombre d'une centaine, les œuvres - tableaux, dessins et documents d'archives - sont réunies pour cette exposition que j'ai trouvée particulièrement réussie et riche.  Les documents d'archives constitués en partie de la correspondance que Magritte avait avec certains philosophes. Cela nous plonge dans une époque passée où écrire était un acte courant, mais quand on lit les lettres cela devient un art, l'art d'écrire. Un véritable échange entre les gens, de réflexions, discussions, analyse... Je pense en particulier à sa correspondance avec Foucault, d'ailleurs l'exposition explore l'intérêt que l'artiste avait pour la philosophie. 

Les peintures célèbres comme La trahison des images, titre du célèbre tableau de Magritte où l'on voit un dessin de pipe avec écrit "Ceci n'est pas une pipe" ce qui sous-entend qu'effectivement ce n'est pas une pipe, mais le dessin de celle-ci. Il y a effectivement, ce que l'on voit et ce qui est !

L'on peut voir aussi les affiches publicitaires peintes par Magritte dans un contexte dit "alimentaire", il a aussi travaillé comme dessinateur dans une usine de papiers peints pour subvenir aux besoins de sa famille. En revanche, seule une sculpture est visible.

Comme à l'accoutumée le Centre Pompidou met en valeur la mise en scène, là elle s'appuie sur des textes et leur mise en forme, mais reste simple et laisse votre regard se porter sur les œuvres. J'ai choisi des œuvres que l'on voit moins souvent, et qui j'espère vous donneront envie de vous déplacer pour les voir.

Pour les infos pratiques je vous laisse regarder sur le site du centre Pompidou

Image et texte interdits de reproduction sans autorisation

René Magritte, La Lampe philosophique, 1936

Huile sur toile, 46 x 55 cm. Collection particulière. © Adagp, Paris 2016

© Photothèque R. Magritte / BI, Adagp, Paris, 2016 

 

 

 

 

 

Vue du centre Pompidou, église saint Eustache, la Défense,
Vue du centre Pompidou sur le quartier des Halles

Écrire commentaire

Commentaires: 0