Les Papas à l'institut suédois !

Le café suédois - ambiance conviviale - photo Le quartier d'à côté
Le café suédois - ambiance conviviale - photo Le quartier d'à côté

Les Papas à la maison, j'adore !

Je suis allée au Café suédois de l'institut suédois pour voir l'exposition de photos Papas de Johan Bävman. Le thème est celui des papas en Suède qui prennent leur congé paternité, congé auquel ils ont le droit. Nous, ce sont encore les débuts... En revanche : "Si la Suède est connue pour avoir mis en place l'un des systèmes de congé parental les plus généreux au monde [...] seuls 14 % des parents suédois décident de l'utiliser et de le partager à égalité. Photographe maintes fois primé, Johan Bävman a choisi dans son projet Swedish dads, de faire le portrait de ces pères de tous milieux sociaux qui ont choisi de s'occuper de leurs enfants pendant au moins six mois [...] La galerie de portraits de papas avec leurs enfants est à la fois insolite et touchante. Elle interpelle en dévoilant une autre vision de la paternité et de la masculinité."*

Il y en a une dizaine de photos, elles sont touchantes que ce soit dans le thème, ce qu'elles racontent et l'émotion qui s'en dégage. Chacune des photos raconte une histoire d'un moment de la journée et est accompagnée du témoignage du papa de ce pourquoi il a choisi d'être à la maison. Que vous soyez parents ou non, vous serez sûrement comme moi, touchés ou amusés par les scènes photographiées. L'exposition se finit le 19 mars et vaut le déplacement. 

 

Le café suédois, fait partie de l'institut et on peut y déjeuner d'un sandwich, d'une soupe et de délicieux gâteaux faits maison. A l'intérieur ou dans la cour durant la belle saison ou pour les moins frileux. Mais attention, l'institut et le café ferment dans quelque temps pour travaux et  ne réouvriront qu'en automne, ce serait dommage de trouver une porte fermée. Regardez leur site pour plus d'informations.

L'institut suédois est situé rue Payenne dans le  quartier du Marais. L'entrée est libre du mardi au dimanche de 12 h à 18 h.

*texte Institut suédois. Les photos sont reproduites avec autorisation 

Swedish Dads Murat Saglamoglu - copyright Johan Bävman - exposition Papas Institut suédois
Swedish Dads Murat Saglamoglu - copyright Johan Bävman - exposition Papas Institut suédois

"En devenant père, le photographe Johan Bävman se rend compte de la difficulté de trouver un modèle masculin à suivre en tant que jeune parent. Il se lance alors dans son projet Swedish Dads qui donne vie à l’expo Papas, une galerie de portraits de ces quelques hommes ayant choisi de rester à la maison avec leurs enfants durant au moins six mois. L’exposition a pour objectif de montrer les effets positifs d’un système avantageux d’allocations parentales sur les personnes et sur la société dans son ensemble".*

*texte Institut suédois.

Swedish Dads Johan Ekengaard - copyright Johan Bävman - exposition Papas Institut suédois
Swedish Dads Johan Ekengaard - copyright Johan Bävman - exposition Papas Institut suédois

Pour Johan Bävman : « Je présente des portraits de papas avec leurs enfants dans des situations du quotidien ainsi que des entretiens avec ces derniers pour mettre en lumière ces quelques hommes qui font de la connexion avec leurs enfants et leur famille une priorité pendant une période choisie. Mais l’attention se porte également sur les aspects universels de l’amour parental, qu’importe que vous soyez mère ou père. »

« Durant mon propre congé, j’ai éprouvé des difficultés à trouver des informations sur la parentalité d’un point de vue paternel. En lisant et en voyant d’autres papas partager leurs réflexions et idées à ce sujet, j’espère que d’autres hommes commenceront à penser à leur rôle en tant que père et compagnon. C’est un pas important sur le chemin menant à une société plus égalitaire. »*

*Extrait de la biographie de Johan Bävman, photographe, dossier de presse de l'exposition

Swedish Dads Ola Larsson - copyright Johan Bävman - exposition Papas Institut suédois
Swedish Dads Ola Larsson - copyright Johan Bävman - exposition Papas Institut suédois

Témoignage d'un papa, Ola Larsson, 41 ans, acheteur (photo ci-dessus)

8 mois de congé parental avec Gustav :

« C’est important d’avoir la liberté de choisir de prendre ou non un congé parental. Pour que plus d’hommes prennent davantage de responsabilités en tant que parent, des modèles doivent être visibles et mis en avant.»

« C’est un privilège de créer des liens émotionnels si forts avec votre enfant. Il faut vivre ce congé parental pour comprendre à côté de quoi vous passez.»*

*témoignage, texte dossier de presse Institut suédois

Écrire commentaire

Commentaires: 0