Le mois de la photo du grand Paris

Galerie Argentic, Paris 05
Galerie Argentic, Paris 05

On y court, on y vole !

Le mois de la photo du grand Paris a modifié son calendrier et cette année cette manifestation se déroulera en avril plutôt qu'en automne. Une belle idée. Une autre modification concerne le lieu ou plutôt les lieux. Cet événement s'ouvre à la banlieue d'où ce titre "du grand Paris". Trois week-ends intenses pour les amateurs de photographies, plus de 90 lieux, autant, voire plus de photographes puisqu'il y aura aussi des collectifs comme l'agence VII qui sera sur deux sites en plus de présenter le travail de plusieurs photojournalistes (du 4 avril au 12 mai à la Cosmos galerie dans le VI et dans le XVIII au Central Dupin images). Je ne vais pas citer tous les sites d'expositions, j'ai envie de vous parler d'Estelle Lagarde qui sera exposée à Arcueil dans le Val-de-Marne à Anis Gras - Le Lieu de l'autre (du 11 avril au 5 mai) et dont le travail est "une réflexion sur les notions d'enfermement physique et psychique par d'étonnantes mises en scène photographiques, écho d'une certaine réalité sociale actuelle" (magazine Photo). Le bâtiment, en brique est particulièrement intéressant. C'est une ancienne distillerie du XIXe siècle qui abrite le centre culturel d'Arcueil. Une autre exposition collective Afriques capitales se déroulera dans le parc de la Villette du 29 mars au 28 mai alors que des photos seront mises à l'honneur dans le parc jusqu'en septembre. Eli Lotar au Jeu de Paume jusqu'au 28 mai, Robert Mapplethorpe à la galerie Thaddaeus dans le Marais jusqu'au 29 avril, J.-F.  Rauzier à la chapelle Clairfontaine à Clairefontaine-en-Yvelines jusqu'au 2 mai, etc.  L'intérêt du déplacement de cet événement c'est aussi la mobilité des spectateurs à cette époque de l'année.

 

Trois week-ends intenses,  Intense nord-est (8-9 avril), Intense sud-ouest (22-23 avril) et Intense diagonale (29-30 avril). Vous pouvez voir le plan sur le magazine Photo de ce mois-ci si vous l'avez ou sur le site de la Maison européenne de la photographie sans oublier le site de l'événement moisdelaphotographiedugrandparis.com sur ce site vous trouverez toutes les informations nécessaires, adresses, navettes mises à disposition lors des week-ends intenses sans oublier, et c'est une excellente idée, les lieux à voir près des expositions quand il y en a. Je pense au Pavillon Baltard à Nogent-sur-Marne.


D'ailleurs, je suis allée à la Villette, les photos sont exposées en accès libre et en grand format dans le parc. J'ai posté sur Instagram une photo d'Aida Muluneh, elle est superbe et ceux qui comme moi aime la couleur dans la photographie seront séduits par son travail. Si vous ne la connaissez pas je vous conseille vivement d'aller voir ses photos.



Dimanche, je suis allée aussi au Jeu de Paume voir les photos d'Eli Otar, j'ai profité ensuite du soleil au jardin des Tuileries.

Ce midi j'ai découvert la Maison d'Art Bernard Anthonioz à Nogent-sur-Marne, c'est une très belle propriété, ancienne qui donne sur un magnifique jardin. La programmation vaut le détour. Actuellement, le photographe Jürgen Nefzger expose jusqu'au 30 avril "Contre Nature". Un travail assez intéressant avec plusieurs séries dont une sur un vaste chantier immobilier en Espagne qui n'a séduit que peu de gens, cela donne d'étranges photos de bâtiments, lieux, routes désertés de vies... Un monde étrange...

Je me suis régalée en allant voir l'exposition de Florence Levillain et de Laurent Kruszyk aux Sheds à Pantin dont le parle sur l'onglet Événement, j'ai beaucoup aimé le sujet et la façon dont il a été traité. C'est vrai qu'être photographe c'est aussi de l'information.  

Aujourd'hui, nous sommes le 31 mai et il reste encore une quinzaine d'expositions ouvertes. Certaines durent jusqu'en août ou septembre, il n'est pas trop tard pour voir l'exposition de Walker Evans ou Cartier-Bresson pour ne citer qu'eux...


Il y a une exposition que je ne voudrai pas manquer, c'est à la Little big galerie dans le 18e arrondissement, Jan Brykczyrński présente son travail, "Boiko" une série très colorée, très humaine d'une communauté vivant aux Carpates et dont le quotidien nous est transmis grâce au regard de ce photographe. Ces photos ont été prises entre 2009 et 2012 à Karpatskoye, village dans l'ouest de l'Ukraine.

 
L'on découvrira sur l'ensemble de ces parcours, dans toutes ces galeries, le travail des photographes de mode, des étudiants d'arts visuels, des humanistes, des hommes et des femmes qui nous font rêver, réfléchir ou découvrir notre monde de façon onirique ou réaliste. Un mois de la photographie qui ne nous laissera pas indifférent.


 

 



Le mois de la photographie est né en 1980 grâce à Henri Chapier, Jean-Luc Monterosso et d'autres. Il est organisé par la Maison européenne de la photographie, financé par la mairie de Paris, avec le soutien de la DRAC Île-de-France. Il existe aussi d'autres partenaires.

Écrire commentaire

Commentaires: 0