Vitamine au Loft du 34

Affiche dessinée par Maïté Sant
Affiche dessinée par Maïté Sant

Pour l'automne le Loft nous a concocté une superbe exposition avec différents artistes pour un cocktail sur-vitaminé ! Ils sont cinq à participer à ce projet, Alber, Astro, DXTR, Shane et Stom 500.

A l’approche de l’hiver, une petite cure de vitamines ne vous ferez pas de mal ?

Cela tombe bien, le LOFT DU 34 a le remède idéal contre la grisaille automnale :

une nouvelle expo sous forme de Group Show, intitulée «VITAMINE», qui vous requinquera

du 18 octobre au 5 novembre 2017.

Et pour faire une bonne exposition collective, il faut plein de contradictions : de la diversité de style mais aussi de la cohésion de ton ; de l’inédit et en même temps de l’art qui a fait ses preuves ; des oeuvres de qualité plutôt que de la quantité, afin de veiller à ne pas trop surcharger l’espace. Bref, un cocktail de choix porté par un quintette d’artistes énergiques ! Sur les cimaises du 34 rue du Dragon se rassembleront donc des pointures dont le parcours street artistique s’exporte à l’international (d’Astro, à l’allemand DXTR), mais également de graffeurs on ne peut plus prometteurs, venus des quatre coins de la France, (Stom500, Shane et Alber). Avec un seul mot d’ordre : vous surprendre.

Frileux ? Venez sans crainte, il y en a pour tous les goûts ! Du bestiaire cartoonesque et déjanté par Stom500 aux compositions pixelisées de DXTR en passant par les figures rondes et colorées d’Alber, l’hyper-réalisme inspiré du tatoo de Shane et les "hypnotisantes" illusions d’optique signées Astro, chaque toile est une porte s’ouvrant sur un nouvel univers. A raison de trois créations par artistes, on en découvre suffisamment pour savoir qu’on apprécie la touche de l’un ou de l’autre tout en restant sur une mise en bouche, avide d’en voir plus. Quant à ceux qui s’inquiéteraient du mélange des genres, qu’ils se rassurent : en suggérant à la galerie des confrères qu’il estime et admire, Astro a permis au Loft du 34 de développer une programmation

tout en homogénéité. En somme, pas de fausses notes dans la partition mais de l’audace dans la participation. Voilà pourquoi on applaudit chaleureusement la prestation.

En associant des noms affirmés dans le milieu du street art tout en donnant aux jeunes virtuoses de province l’opportunité d’exposer dans la capitale, le Loft du 34 marque encore une fois le coup en élargissant l’horizon d’un soit disant élitisme parisien. «VITAMINE» entame donc une rentrée survitaminée pour la galerie.

Laissant présager une année 2018 toujours plus riche en pépites et en talents bruts, amoureusement dénichés rien que pour vous yeux.*

 

Je ne vous en dit pas plus, allez les voir et racontez-moi !

 

*Texte et images du communiqué de presse du Loft, avec autorisation, je les remercie !

Écrire commentaire

Commentaires: 0